Résidence Germaine Coty

Quand le patrimoine est mis en scène

Situé au cœur d’un quartier périphérique construit dans les années 60, le lycée Germaine Coty est l’un des rares témoins encore debout de l’architecture havraise d’avant les bombardements de 1944, ceux là même qui ont permis à Auguste Perret d’exprimer tout son talent. En piteux état, cette somptueuse bâtisse du 19e était promise à la destruction dans le cadre de la transformation complète de ce morceau de ville. Parce que l’abandon d’un élément du patrimoine renforce le sentiment d’exclusion des résidents d’un quartier à plus forte raison lorsqu’il est excentré, il a été proposé de le conserver et de réhabiliter. Plus encore, de le mettre en scène. Tout dans les cheminements et le dessin des jardins a donc été conçu de façon à ménager des vues profondes et dégagées vers les deux ailes de ce joyau du patrimoine qui semble, aujourd’hui, comme en vitrine dans un écrin protecteur. De même, l’extension est réalisée sans ostentation pour mieux magnifier le bâtiment principal.

Informations techniques
Programme
195 LOGEMENTS COMPRENANT 97 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX ET 98 LOGEMENTS EN RÉSIDENCE GÉRÉE POUR JEUNES ACTIFS
Nature des travaux
RÉHABILITATION D’UN BÂTIMENT DU 19e SIÈCLE ET EXTENSION
Lieu
Rue du Chateaudun - Le Havre (76)
Architecte
CHRISTOPHE BIDAUD ARCHITECTES
Entreprise générale
BOUYGUES BÂTIMENT GRAND OUEST
Maîtrise d’ouvrage
LINKCITY GRAND OUEST, PRIVÉ
Partenaires et BET
MAGGI - ICEGEM - GEODIS -
Missions
BASE + VISA +
Date de réalisation
septembre 2016
Montant travaux
12 600 K € HT
Surface
10 921 M² SP | 8 839 M² SHAB
Performance énergétique
RT2012